• Accueil
  • > Recherche : coucher du soleil triste

Une vie marquée par la souffrance

8012010

   le coucher du soleilCe coucher de soleil me ressemble, c’est beau et triste

 Tout commence à l’âge de 6ans, ma  tante aimait bien venir me chercher pour m’emmener chez elle.On voyageait souvent ensemble. Elle n’avait pas encore d’enfant et mon oncle était un ivrogne. La nuit lorsqu’on dormait elle me caresser ma partie intime, je n’étais qu’une petite fille je ne comprenais rien.

    Un jour, je pense que c’était un vendredi mon oncle était partie au boulot, on s’est enfermée dans la maison dans le noir. Elle s’est déshabillée, c’était la première fois de ma vie que je voyais une femme nue. Elle m’a ordonné de faire la même chose. Ensuite elle a étendu une serviette par terre. Elle m’a frotté contre elle, ça piqué, elle me faisait mal. Apres cela je refusais de la suivre lorsqu’elle venait me chercher, je savais déjà ce qui m’attendait.

     Le destin me reservait beaucoup de surprise, elle n’avait pas arrêté de s’acharner sur moi parce que des année plus tard c’est l’horreur qui m’attendait.  J’avais 11ans, je n’étais qu’une petite fille, j’étais toute mince et je le suis toujours. Il avait 18ans, il habite dans mon quartier même aujoud’hui.       

     On habitait à côté de la campagne, on aimait bien avec mes peti  ts freres et soeurs allaient jouer au cache cache derriere la cloture de notre maisson où se trouvait de grands arbres. On a joué et en rentrant, X a surgit et il nous a dit qu’on a oublié quelque chose là où on a joué et que les autres iront chercher l’objet pendant que moi et lui nous les attendions, sans réflèchir on a accepté. Les autres étaient partis et  c’est là où X m’a demandé de faire l’amour avec lui. Je lui ai dit non. Pour lui oui ou non c’était la même chose. Il m’a allongé sur l’herbe , il était plus fort que moi.il est monté sur moi et à ouvert sa braguette. Il m’a pénetrait de toute ses forces, ça bloquait. Je n’arrivais plus à respirer, je ne savais plus où est-ce que j’étais, le monde s’écroulait sur moi. Il continuait, il me caressait de partout, je n’arrivais plus à respirer. Je saignais, il continuait toujours, il respirait tres vite. La douleur était insupportable, je la sentait dans ma tête. Lorsqu’il a éjaculé il m’a laissé là et il est parti.

     Ils m’ont forcé,je n’ai rien pu faire, j’étai restée spectatrice de mon viol.Je n’ai même pas eu la force de crier.Dans ma tête je me sens sale, ils m’ont laissé leur trace à jamais.J’ai tellement mal. Même si ça remonte à quelques années, j’ai encore cette douleur enfouillie en moi.Parce que je les voyais tous les jours et je n’ai pas oser parler, tellement j’avais peur et honte.Encore plus honte lorsque c’est une femme, j’étais dégouttée de mon corps,je suis tres mince.on me dit souvent que j’ai un beau corps mais j’y crois pas un seul mot, je déteste mon corps parce qu’il m’a apporté que de la douleur.Je n’ai pas eu de soutient, rejeté par tous, je me suis retrouvée toute seule livrée à moi même.Se battre toute seule.

 Qui en a la force?

      C’est dur, même très dur!

   J’ai quand même décidé de vous raconter mes souffrances. Certains personnes sont mauvais, ils ne se rendent pas compte de ce qu’ils ont pris à cette petite fille: sa joie de petite fille, ils lui ont privé de jeux, d’amis, de rêves, je n’ai pas de rêves,je n’attends rien de la vie.

   Elle ne m’a donné que souffrance! Je ne crois pas à l’amour, c’est un conte de fée c’est tout!







Plurielle |
Bulles de vie |
Les moments parfaits |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Journal d'une fille sans av...
| andrelimoges
| Mes amours, mes trésors, vo...